BFT Kandidaat: RTBF




Entre 2010 et 2019, la RTBF se lance dans une belle histoire liée au souhait du CEO de la RTBF, Jean-Paul Philippot, de moderniser l'organisation de l’entreprise et le rôle de la direction financière. Ce cheminement se divise en deux grandes périodes : de 2010 à 2015, la Business Role transformation de la Finance et de 2016 à 2019, la Digital transformation de la Finance.


De 2010 à 2015 : Business Role Transformation


La priorité a été mise sur la réorganisation des équipes et le changement de méthodes. Cela s'est fait au cours des années 2010 à 2012, passant à la fois par une réorganisation et une centralisation. En termes de méthodes et de processus, l'accent a été mis sur la modernisation du contrôle de gestion, les tableaux de bord mensuels, l'analyse des écarts budgétaires et les processus budgétaires.

Ces éléments permettent d’initier l’impact de la Finance sur la stratégie de la RTBF. En 2013, la Finance développe des outils orientés balanced scorecard. Dans le cadre de plan d’économies, la RTBF propose au Gouvernement qu’une partie de la dotation de l’année suivante soit dépendante de l’atteinte d’un indicateur financier, le solde de financement annuel. La RTBF est encore à ce jour la seule entreprise publique de la Fédération Wallonie Bruxelles bénéficiant de ce mécanisme. Les plans d’économie et le renforcement du contrôle de gestion portent leurs fruits et les résultats d’exploitation s’améliorent.


De 2016 à aujourd'hui : Digital transformation


A partir de 2016, l’accent est mis sur le renouvellement des systèmes de gestion. Le choix se porte sur un outil informatique moderne et performant pour suivre l'évolution technologique : SAP S/4HANA. Choisi au début de l'année 2016, il est implémenté pendant ladite année pour être opérationnel au 1er janvier 2017 par le projet NeoPro.

La première transformation concerne l’ensemble du process d’Achats de la RTBF. Les mots clés du projet NeoPro sont simplification et harmonisation des processus, centralisation et modernisation de l’organisation ainsi qu'intégration et automatisation des systèmes.

La seconde transformation porte sur les processus de la Comptabilité générale afin d’assurer une clôture mensuelle des comptes.

La troisième transformation couvre l’ensemble des outils et des activités du Contrôle de Gestion. La structure analytique de la RTBF est complètement revue : réduction du nombre de centre de coûts par 4 et création de projets couvrant les 250 émissions de télévision et de radio produites en interne à la RTBF. Le nouveau système permet d’automatiser la comptabilité analytique de la RTBF sur base d’une approche activity-based costing. Le Contrôle de gestion est dès lors capable d’analyser en profondeur le coût des différentes émissions de la RTBF et de les catégoriser en fonction du type d’émissions, en fonction des canaux de diffusion (radio, télévision, sites internet, players et réseaux sociaux) ou en fonction des segments du public.

La quatrième transformation porte sur les outils mis à disposition du management. En janvier 2018, l’outil de self-reporting basé sur la solution SAP Analytics Cloud est mis en œuvre auprès de 150 managers et producteurs d’émissions. Depuis janvier 2019, la RTBF utilise SAP Digital Boardroom qui permet Comité Exécutif d’interagir sur base d’indicateurs de type balanced scorecard.


Fin de l'endettement de la RTBF


Au niveau des performances financières, la gestion rigoureuse en termes de processus budgétaires, le reporting et l'implication de la finance dans la stratégie de l'entreprise ont contribué à une amélioration significative. Les résultats 2017 et 2018 ont été les meilleurs de l’histoire de la RTBF. Depuis le 31 décembre 2018, la RTBF n’est plus endettée. C'est la première fois dans son histoire depuis 1930 ! De par sa création comme entreprise publique, la RTBF n'avait jamais été capitalisée par l’Etat et avait toujours fonctionné par un endettement bancaire. L’endettement net de 118 millions d’euros à fin 2009 a été éliminé fin 2018.


Hot points


1. C'est une transformation radicale ! Si l'on compare la photo de 2010 et celle de 2019, il s'agit d'une autre Finance : une nouvelle organisation, des nouvelles responsabilités, des nouveaux processus efficients et digitaux et un nouveau système de gestion.

2. La Finance a augmenté considérablement sa valeur ajoutée par sa contribution aux trois plans d’économies de cette décennie et à la définition de la stratégie de la RTBF. Le contrôle de gestion combine aujourd’hui une approche opérationnelle et un abord stratégique par l’utilisation d’outils et de méthodologies modernes : self-reporting opérationnel, activity-based costing des programmes et le SAP Digital Boardroom couvrant des paramètres multidimensionnels des publics, de la finance, des processus de production et de people management.

3. Les chiffres parlent pour eux ! La réalité de ces chiffres démontre que l'on a amélioré les résultats de façon considérable. Dans un contexte concurrentiel en forte mutation, la RTBF a pu améliorer ses parts de marché en Télévision et en Radio et a initié le développement des plateformes digitales du futur. En 2017 et 2018, la RTBF a atteint un niveau d’EBIT jamais atteint auparavant. Et pour la première fois dans son histoire de 90 ans, la RTBF n'est plus endettée. La RTBF dispose d’un socle financier qui lui permet de répondre aux nouvelles demandes du Public par la production de contenus attractifs et d’investir dans son infrastructure du futur Media Square.